Retour sur la rencontre internationale 2013

Thème: 
Concours

Comme chaque année, le programme Sécurité et Mobilité pour tous rassemble les élèves de nombreux pays. La rencontre internationale, qui s’est tenue à la Cité des Sciences et à Disneyland Paris les 14, 15 et 16 juin, leur permet de se rencontrer et de présenter leurs projets.

 

 

«Le concours Sécurité et Mobilité pour Tous, qui était au départ uniquement un concours de dessins, puis d’affiches, a évolué au fil du temps vers des projets dont les enfants sont les acteurs », explique Philippe Girardi, responsable du Projet.

 

Les élèves, venus de six pays, débordaient d’énergie et d’idées. Leur but : sensibiliser leur entourage sur la sécurité routière et l’environnement et pourquoi pas, changer le monde !

 
La Bulgarie. Les élèves de fin de primaire de l’école Petar Beron à Sofia ont créé une série d’affiches sur le thème de l’environnement. Leur fil conducteur : associer couleurs et nature pour faire passer le message en images. Les écoles de Sopot et de Llom se sont, elles, penchées  sur la sécurité, jeux et déplacement sur le terrain à l’appui.

 

 

 

 

 

L'Estonie. « Wear a helmet, wear a vest. This is for you the best » : les élèves de primaire de l’école de Sagadi résument en chanson et en veste fluo leur action destinée à « rendre les enfants cyclistes visibles dans la circulation par tous les moyens ». Leur campagne a été relayée par la presse locale et aujourd’hui à Sagadi, les vélos ne passent plus inaperçus.

 

 

 

 

La France. La classe de CP de l’école primaire de Saint-Julien du Sault, dans l’Yonne, a réfléchi en dessin à la sécurité sur le chemin de l’école. Aujourd’hui, les élèves connaissent leurs panneaux par cœur, et Charles (6 ans) a même appris à ses parents « qu’il fallait s’arrêter à l’orange. »

 

 

 

La Pologne. Les élèves l’école de Miklusy ont conçu et financé une campagne de communication afin de créer une passerelle, rénover les panneaux de signalisation, et les futurs trottoirs vont accueillir deux nouveaux arrêts de bus.

 

 

 

La Slovénie. Les élèves de cinquième année de primaire de l’école de Bršljin de Novo Mesto ont identifié trois problèmes de sécurité autour de leur établissement et se sont donnés les moyens d’y remédier : 1/ sécuriser l’arrêt de bus; 2/ réduire le trafic devant l’école ; 3/ aménager un carrefour dangereux. L’ambassadeur de Slovénie, Veronika Stabej, était venue en personne à La Cité de l’Industrie soutenir leur projet.

 

 

 

La Turquie. Les élèves du lycée Fusun Yonder ont observé pendant deux mois les comportements imprudents et les infractions au code de la route de leurs chauffeurs de bus. Ils leur ont ensuite remis leur « copie ». L’attitude des conducteurs a changée du tout au tout. Résultat : la municipalité a décidé d’étendre initiative des lycéens à l’ensemble de la ville.

 

 

 

Nous félicitons toutes les classes participantes, de tous les pays participants, présents ou non lors de cette rencontre internationale

2013 !

Credits photo: Isabelle Franciosa